Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 23:13

~~Janvier 2015

Ce dimanche 11 janvier 2015, a vu, derrière le cri « Nous sommes Charlie », un immense mouvement de solidarité, de fraternité, de défense de la démocratie et de la liberté d’expression. Une cinquantaine de chefs d’Etats et de gouvernements sont venus manifester à Paris, aux côtés de François Hollande, venant d’Europe, des Etats-Unis, du Moyen-Orient, d’Afrique.

L’Europe était très présente. Les principaux dirigeants européens étaient là: Donald Tusk, président du Conseil européen, Jean-Claude Juncker, président de la Commission, Martin Schultz, président du Parlement européen, Frederica Mogherini, « ministre des affaires étrangère » de l’Union. Angela Merkel, David Cameron, Marino Rajoy, Matteo Renzi, ont fait le déplacement ainsi que les chefs de gouvernements danois, belge, néerlandais, grec, portugais, tchèque, letton, bulgare, hongrois, croate, roumain. A Madrid, Athènes, Berlin, Londres, des défilés ont eu lieu pour dire non au terrorisme.

Cette présence s’explique : La France a mobilisé largement parce qu’elle représente par son histoire, la conquête des libertés publiques et individuelles. Mais les valeurs mises en cause par les terroristes ont été adoptées par tous les Européens et fondent l’Europe. L’Union des Européens a trouvé sa source au lendemain de la guerre dans la réconciliation. Les traités qui la régissent citent les valeurs universelles que sont les droits de la personne humaine, la liberté, la démocratie, l’égalité et l’Etat de droit. Ces valeurs sont le ciment des Européens. Leur mise en cause violente, par des puissances extérieures, infiltrées sur son territoire, sont une menace pour sa civilisation.

Après l’émotion, que faire ? Le risque est sécuritaire, mais surtout politique. C’est celui que les citoyens apeurés cèdent à la séduction de discours démagogiques et viennent renforcer les partis extrémistes. Ceux-ci pratiquent un amalgame commode entre terrorisme, islam, immigration. En Allemagne, le mouvement anti-immigré Pégida manifeste chaque semaine. Au Royaume-Uni Nigel Farage président d’UKIP désigne les immigrés comme une « cinquième colonne » en Europe. En France, Marine le Pen prospère sur la peur de l’immigration et de l’islam.

Le vaste mouvement d’union nationale et de solidarité européenne du 11 janvier est rassurant. Mais la menace pèse sur la cohésion des sociétés européennes et le risque est grand de voir se développer la défiance de l’autre et le racisme. Il est illusoire de penser que la menace terroriste peut être entièrement contrôlée. Près de 3 000 Européens sont partis faire le Jihad en Syrie et 20% à 30% d’entre eux seraient revenus en Europe, constituant autant de terroristes potentiels. De nouvelles épreuves sont malheureusement probables et le conflit sera long.

Face au défi de l’islamisme radical, les Européens doivent s’unir. Un degré a été franchi ce 11 janvier, dans la prise de conscience. Espérons que ce sera l’occasion d’une mobilisation des dirigeants européens, pour dépasser les leurs intérêts nationaux et pour prendre des décisions communes :

- Mieux coopérer en matière de renseignement et créer un parquet européen.

- Renforcer la surveillance policière sans remettre en cause les libertés individuelles et de circulation en Europe.

- Concevoir une politique commune d’immigration et de contrôle des frontières extérieures européennes.

- Mieux éduquer aux valeurs communes et prévenir l’extrémisme par l’éducation.

- Peser sur les conflits qui sont à l’origine de l’extrémisme : en Syrie, en Lybie, au Sahel, en Palestine.

- Financer collectivement les interventions extérieures qui bénéficient à l’Union.

Le terrorisme est un défi commun aux Européens. C’est ensemble qu’ils sauront y faire face.

Repost 0
Published by François Vié - dans Terrorisme
commenter cet article

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher