Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 22:49

Ecouter la chronique: link

 

Depuis longtemps, l’Europe échoue à peser sur le conflit israélo-palestinien. En témoignent les démarches diplomatiques désordonnées des Européens ; fin 2010 se sont succédés à Jérusalem Catherine Ashton, puis Bernard Kouchner et Angel Moratinos, ministre espagnol des affaires étrangères, malheureusement sans propositions concrètes.

L’Union Européenne fait partie, avec les Etats-Unis, la Russie et l’ONU, du Quartet qui est censé mettre en œuvre une feuille de route conduisant à un accord de paix. Sa dernière réunion, le 5 février, a été décevante. Ses conclusions n’ont pas fait référence à un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967, ni condamné la politique de colonisation israélienne.

Le 9 décembre, 26 anciens hauts responsables européens, dont Javier Solana, Hubert Védrine,  Chris Patten ont adressé une lettre à Catherine Ashton, ministre des affaires étrangères de l’Union, pour préconiser un durcissement de la position de l’Union à l’égard d’Israël et lui adresser un ultimatum pour l’arrêt de la colonisation.

 

Pourtant l’Europe aurait des moyens de pression sur les deux parties pour les contraindre à la paix.

Elle est liée à Israël par un accord d’association. C’est son premier partenaire commercial. Avec l’Autorité palestinienne, l’Union a aussi un accord d’association. Elle est le principal donateur à la Palestine. Chaque année 600 millions d’euros lui sont apportés en aides directes.

 

Mais les Européens sont divisés. Les prises de positions communes sont adoptées, dans le cadre de la politique extérieure et de sécurité de l’Union, à l’unanimité des Etats. Le résultat est l’impuissance de l’Union à prendre position et une attitude des Européens qui peine à se différencier de celle des Etats-Unis.

 

Une occasion historique s’offre aux pays européens et à l’Union européenne d’avoir une action déterminante pour la paix au Moyen-Orient.

L’Autorité palestinienne, lasse des obstructions israéliennes, a désormais pour stratégie de se faire reconnaitre comme Etat par l’assemblée générale de l’ONU à l’automne prochain. Elle a reçu des satisfecit pour ses efforts à construire une administration efficace et un développement économique. Pour l’ONU, le FMI, la Banque mondiale, l’Autorité palestinienne est « apte à diriger un Etat ».

Le Fatha, maitre de la Cisjordanie et le Hamas qui contrôle la bande de Gaza ont annoncé un accord de réconciliation. Les représentants palestiniens mènent une intense campagne diplomatique pour expliquer l’unité retrouvée des Palestiniens et obtenir un maximum de soutiens à l’ONU. Ils sont naturellement contrés par Israël, qui dénonce les dangers de la participation du Hamas, mouvement terroriste, au gouvernement palestinien. Les Etats-Unis ont traditionnellement une position de soutien à Israël.

 

C’est de l’Europe que les Palestiniens attendent un soutien. En février 2011, la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne déclaraient ensemble leur exigence de l’arrêt immédiat de la colonisation et le retour à une négociation sur la base des frontières de 1967. Concernant la reconnaissance de l’Etat palestinien, la France et la Grande-Bretagne y sont favorables mais l’Allemagne est opposée. L’Union européenne n’a pas de position commune.

Pourtant la création de l’Etat palestinien, comme le soutien aux révolutions arabes, sont des occasions historiques pour l’Europe de répondre aux aspirations démocratiques et à la paix dans le bassin méditerranéen, de revenir dans le jeu diplomatique et de rendre aux citoyens européens confiance dans une Europe politique et acteur international.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Moyen orient
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher