Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 11:49

Ecouter la chronique: link

 

L’armée américaine a entrepris de renouveler sa flotte de 179 avions ravitailleurs. Pour cela le gouvernement américain a lancé un appel d’offres qui a été attribué une première fois à Boeing en 2003, remis en cause, puis attribué en 2008 à Airbus associé à l’Américain Northop-Grumman. Il a été à nouveau annulé en 2009 et vient d’être relancé avec un nouveau cahier des charges qui défavorise Airbus, qui se trouve de fait évincé. L’enjeu est important : un contrat de 25 milliards d’euros. Les gouvernements français et allemand protestent, comme la Commission européenne.

La France doit renouveler son propre parc d’une quinzaine d’avions ravitailleurs Boeing. Il semble qu’elle ne procédera pas par appels d’offres et choisira Airbus.

 

Une autre affaire d’aéronautique militaire a longtemps posé problème et vient de connaître un dénouement. Celle de l’A400 M. L’Allemagne, la France, le Royaume-Unis, l’Espagne, la Turquie, la Belgique et le Luxembourg ont commandé à Airbus le développement et la production de 180 avions gros porteurs militaires. C’est le principal programme d’équipement militaire commun des Européens.

Mais le programme a pris du retard. Son coût, 20 milliards d’euros, a augmenté de 5.2 milliards. La faute en revient aux exigences des Etats, aux difficultés techniques et à la demande de chacun des pays de fabriquer une partie de l’avion, ce qui complique le développement et augmente les coûts de construction.

L’essentiel est sauf puisque EADS, maison mère d’Airbus et les Etats se sont entendus pour partager le surcoût. L’objectif des Européens en finançant ce projet, était d’acquérir une capacité autonome de projection des forces vis-à-vis de l’OTAN. C’était aussi de se réapproprier un savoir faire stratégique. Les objectifs seront atteints.

 

C’est l’occasion de parler de l’Agence européenne de défense. Cette agence a été créée en 2004 avec comme but de conduire en commun des programmes de recherche et de technologie militaires, et d’améliorer la transparence et la concurrence pour les acquisitions d’armement. 

Le traité de Lisbonne renforce cette agence dans le but de favoriser l’émergence d’une véritable industrie européenne de l’armement.

 

Mais l’Union européenne est encore une fois pleine de contradictions :

L’Agence européenne de la défense est insuffisamment financée, comme d’ailleurs la défense en général. Les pays européens, ensemble,  dépensent deux fois moins que les Etats-Unis pour leur sécurité.

D’autre part les Européens raisonnent trop en termes économiques. Deux directives de 2009 sur les marchés d’armements n’ont d’autre but que de favoriser la concurrence, y compris en s’ouvrant aux  entreprises non-européennes.

 

Créer une industrie européenne de l’armement est un objectif stratégique. Mais pour cela les Européens doivent mieux coopérer entre eux, y consacrer des moyens. Ils doivent aussi, plutôt que de recourir au marché mondial organiser les collaborations entre entreprises européennes

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Défense
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher