Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 09:36

Ecouter la chronique: link

 

La Cites, c'est-à-dire la Convention sur le commerce international des espèces sauvages s’est tenue du 18 au 25 mars à Doha. Cet organisme qui réunit 175 Etats, règlemente le commerce de 33 000 espèces animales et végétales. Cette réunion est une déception pour les défenseurs de l’environnement. Le commerce ne sera réglementé ni pour le thon rouge de l’Atlantique, ni pour l’ours polaire, ni pour les coraux et les requins.

 

Le revers le plus évident concerne le thon rouge. L’Union européenne, avec Monaco et les Etats-Unis demandaient l’interdiction de son commerce international. Selon le chef de la délégation monégasque « La capacité de reproduction du stock de thons rouges est passée de 200 000 tonnes à 60 000 tonnes en moins de vingt ans, la taille des thons a été divisée de moitié alors que la pêche illicite a été multipliée par trois » de plus le thon rouge « n’est pas péché pour satisfaire des besoins alimentaires des populations, mais pour alimenter un marché hautement spéculatif »

 

Les propositions européenne et monégasque ont été balayées par une forte majorité dès le premier jour de la conférence. Comment en est-t-on arrivé là ? Les raisons en sont la puissance du lobbying japonais et l’impréparation des Européens.

 

Les Japonais consomment 80% du thon rouge pêché dans le monde. Ils ont utilisé tous les moyens pour rallier des voix à leur cause. Ils ont parcouru le monde pour convaincre les pays en développement, payé le déplacement de délégations à la conférence. Ils ont bénéficié de soutiens douteux comme celui de la Lybie qui dispose d’une importante flotte illégale ou du Sénégal dont les quotas sont pêchés par des navires japonais ou encore de pays auxquels le Japon verse des aides à la pêche.

Les Japonais ont joué sur des arguments de fond plus compréhensibles. Les pays pauvres ayant une activité de pêche côtière ont craint que l’interdiction du commerce du thon rouge ne présage d’autres mesures contraignantes pour leur activité. Ils font valoir que la gestion des stocks ne doit pas relever d’une organisation de protection des espèces mais plutôt des organisations régionales de gestion des pêches.

 

La deuxième raison de l’échec est l’amateurisme des Américains et des Européens.

  • Impréparation : les Américains ont annoncé leur position quinze jours avant la conférence. Les Européens trois jours avant.
  • Faiblesse des délégations : les Japonais étaient 30 appuyés par 17 ONG japonaises favorables à la pêche, contre quelques représentants européens.
  • Non maîtrise des procédures : les Européens se sont laissés contrer dès le premier jour sans même avoir pu obtenir la création d’un groupe de travail.

 

C’est un échec des pays développés qui se sont heurtés aux grands pays pécheurs (Japon, Chine) alliés aux pays en voie de développement.

 

C’est aussi une illustration des faiblesses de l’Union européenne. Quelques mois après l’échec de Copenhague sur la lutte contre le changement climatique, l’Europe montre ce que coûte l’incapacité des Européens à anticiper, à avoir des positions communes et à agir efficacement dans les organisations internationales.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher