Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 15:11

Ecouter la chronique: link

 

La taxe Tobin refait surface. Il s’agit de taxer les transactions financières. Cette idée est, à l’origine, celle de l’économiste James Tobin, en 1972. Il s’agissait de taxer à un taux très faible les transactions de change pour dissuader des attaques contre les monnaies. Elle est défendue depuis longtemps, notamment par l’association ATTAC, dans ce but mais aussi pour financer l’aide au développement.

 

Deux raisons à ce retour de la taxe Tobin.

La première est la crise qui a montré l’effet déstabilisateur pour l’économie des mouvements de capitaux liés aux spéculations, mais aussi les rémunérations excessives des acteurs de la finance. Taxer les transactions permettrait de freiner les mouvements de capitaux et de décourager les spéculations en les rendant plus coûteuses. En  taxant les transactions on toucherait non seulement les banques mais aussi les fonds spéculatifs. Il s’agit aussi de dissuader les banques de localiser leurs activités dans les paradis fiscaux ou réglementaires.

 

La deuxième raison du regain d’intérêt pour la taxe Tobin est le besoin de financement pour l’aide au développement. Au-delà de l’aide au développement des pays pauvres, actuellement de 90 milliards de $ par an, de nouveaux besoins apparaissent et les ressources des Etats sont taries par la crise. Pour atteindre les objectifs du millénaire en matière de santé il faudra 35 milliards d’€ par an. La lutte contre le changement climatique et ses effets demandera 100 milliards d’€ par an. Le besoin se fait sentir d’une fiscalité internationale qui permette de mener une politique de préservation des biens publics mondiaux que sont l’environnement et le climat.

 

Une première fiscalité internationale est apparue avec la taxe Chirac sur les billets d’avions. La communauté internationale est à la recherche de financements innovants pour le développement. Une taxe de 0.005 % sur les transactions rapporterait 30 milliards d’€ par an soit un tiers de l’aide actuelle.

 

La faisabilité technique d’une taxation des transactions est établie. Les chambres de compensations telles que Clearstream ou Euroclear prélèvent déjà une rémunération sur les transactions qu’elles traitent. Il suffirait qu’elles prélèvent une taxe additionnelle au profit d’une organisation internationale. Par contre une collaboration internationale est indispensable. Il serait nécessaire que toutes les transactions passent par des chambres de compensation sous contrôle public, ce qui n’est pas actuellement le cas.

 

A la demande du G20, le FMI est chargé d’étudier les possibilités de taxer le système financier. Il rendra son rapport en avril 2010. Au cours du sommet des 10 et 11 décembre, les chefs d’Etats et de gouvernements européens ont encouragé le FMI à envisager des mesures comme les prélèvements sur les transactions financières et ont demandé à la Commission européenne de travailler sur ce sujet. Paris y est favorable et a annoncé la constitution d’un groupe d’experts qui doit achever ses travaux en mai.

 

La création d’une fiscalité internationale serait un grand pas vers une meilleure gouvernance mondiale.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Crise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher