Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 14:34

Ecouter la chronique : link

 

Le 9 septembre, le Parlement européen a adopté à une large majorité une résolution qui demande à la France de cesser les expulsions forcées de Roms. Le Parlement juge ces mesures discriminatoires et contraires aux règles européennes. La résolution regrette les réactions tardives de l a Commission à ces expulsions. La Commission aussi a critiqué la France. Tout cela fait suite à de nombreuses protestations contre la France, notamment de la part du Conseil de l’Europe, de l’ONU et d’autorités religieuses.

 

Lors de l’adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie à l’Union européenne en 2007, les Roms sont devenus la première minorité de l’Union avec 12 millions de personnes. Ils sont notamment 2 millions en Roumanie, près de 700 000 en Bulgarie et autant en Hongrie. Cette minorité, pour reprendre les termes de la résolution du Parlement, est victime « de violences, de la pauvreté, d’exclusion sociale, de ghettoïsation permanente, d’expulsions forcées, de conditions de vie déplorables et insalubres ».

 

La France a entrepris d’expulser 700 Roms durant le mois de septembre 2010. Ce n’est malheureusement une pratique ni nouvelle, ni isolée. En 2009, 10 000 Roms ont été reconduits par la France en Bulgarie et en Roumanie. L’Italie, l’Allemagne, la Belgique, font de même. Les expulsions sont-elles légales ? Les dispositions transitoires prises lors de l’adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie ont prévu que tout citoyen peut s’installer dans tout pays de l’Union pendant 3 mois avec un passeport ou une carte d’identité. Au-delà il faut justifier d’un emploi. Même pendant la période de 3 mois, un ressortissant de l’Union peut être expulsé au nom de l’ordre public, mais la mesure doit être proportionnée à la menace qu’il constitue pour le pays d’accueil. La Commission a promis d’examiner la légalité des expulsions françaises.

 

Les expulsions françaises sont-t-elles discriminatoires ? A l’évidence oui, puisque une circulaire officielle précise que les destructions de camps illégaux doivent concerner en priorité ceux des Roms. De toute façon là n’est pas le problème : les expulsions ne règlent rien puisque les expulsés reviennent. Et dès le 31 décembre 2013 les dispositions transitoires tomberont. Chaque citoyen européen pourra alors invoquer sans restriction l’article 21 du traité de l’Union : le droit de travailler, vivre et étudier dans n’importe quel Etat membre. La question de fond est inévitable : comment permettre à 12 millions de personnes de vivre dignement, dans leur pays d’origine ou de s’intégrer dans le pays européen de leur choix ?

 

L’Union européenne n’est pas restée inactive : déjà en 2008, le Parlement européen avait demandé une stratégie commune des Européens à l’égard des Roms, demande réitérée en mars 2010. L’Union européenne a mis en place 17.5 milliards d’€ d’aides sur la période 2007- 2013, dans 12 Etats membres pour l’intégration des Roms et d’autres groupes vulnérables. Pourtant la situation des Roms ne s’améliore pas. L’aide ne parvient pas toujours aux destinataires. Les fonds européens sont gaspillés ou non-utilisés, notamment en Roumanie. Seuls 175 millions auraient étés effectivement utilisés à ce jour au bénéfice des Roms.

 

A l’évidence la stratégie européenne d’intégration des minorités doit être repensée et renforcée.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Développement
commenter cet article

commentaires

australia essay writing 29/01/2015 10:09

The major cause of poverty is ignoring education. Mostly people do not pay attention to their learning and thing other tasks most important and this thing finally lead to poverty.

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher