Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 22:24

    Ecouter la chronique:link

 

Les Grecs disent, pour 80% d’entre eux, vouloir rester dans la zone euro, conscients de la catastrophe que serait pour eux le rétablissement de la Drachme. Mais ils refusent le plan d’austérité imposé par l’Union européenne, la BCE et le FMI en contrepartie de leurs aides.

 

Les Européens veulent le maintien de la Grèce dans l’euro. Son départ serait un risque financier pour l’ensemble de l’économie européenne. Ce serait aussi des pertes pour la BCE et pour le Système européen de Stabilité financière, c'est-à-dire les Etats. Offrir à la Grèce une remise totale de ses dettes coûterait environ 1000 € à chaque citoyen européen de la zone euro. Un départ de la Grèce serait surtout un signal politique désastreux pour la construction européenne. Les Européens  savent que les contraintes qui pèsent sur la population grecque sont trop lourdes et ne permettront pas le redémarrage de l’économie grecque. Il faudra leur trouver des aménagements. Mais les Européens qui financent de fait la Grèce, ne veulent plus alimenter ce qui ressemble à un puits sans fond.

 

L’Europe a prêté à la Grèce 240 milliards d’euros qui risquent fort de ne jamais être remboursés. C’est deux fois le budget annuel de l’Union européenne. La Grèce n’a appliqué que très partiellement les engagements qu’elle a pris de remise en ordre de ses finances. Les Européens doutent de la volonté des Grecs à réformer leur pays. La défiance s’installe. La BCE a annoncé avoir coupé l’accès à ses crédits à quatre banques grecques.

 

La gauche radicale grecque a remporté les élections en affirmant que les Européens n’oseront pas laisser tomber leur pays. Pourtant c’est une hypothèse qui fait son chemin. Elle a pris un nom : le Grexit, contraction des mots « Grèce » et « exit ». Personne ne la met officiellement sur la table, mais tout le monde s’y prépare. Depuis le début de la crise grecque la zone Euro s’est équipée d’un pare-feu de 850 milliards d’euros. Les banques ont abandonné 100 milliards de créances grecques et ont vendu leur dette grecque. Les risques de contagion d’une faillite de la Grèce se sont réduits. Les Européens, surtout l’Allemagne, menacent de ne plus verser les prêts internationaux si un gouvernement grec renonçait à appliquer les réformes, ce qui provoquerait la faillite de l’Etat et de fait sa sortie de l’euro.

Alexis Tsipras dirigeant de la gauche Syriza, qui est crédité de 28% des voix aux prochaines élections, ne voit pas de contradiction entre rester dans l’euro et dénoncer le mémorandum qui impose aux Grecs l’austérité. Mais fait-il des propositions concrètes pour que cela soit crédible ? Certains députés européens libéraux et verts comme Daniel Cohn-Bendit imaginent un plan Marshal pour la Grèce : des investissements européens dans les économies d’énergie, les infrastructures, le patrimoine culturel. Mais aussi des mesures d’assainissement plus justes pour la population : lutte contre l’évasion fiscale, réduction des dépenses militaires, instauration d’un véritable impôt foncier.

L’épreuve de vérité aura lieu après les élections grecques du 17 juin. L’Europe fera un effort, mais la décision de rester ou de quitter l’euro reviendra aux Grecs.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Euro
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher