Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 15:20

NE1425victoirescachees NE1425victoirescachees

 

Juin 2014

L’abstention aux élections européennes et plus encore la montée des euroscepticismes, le montrent : l’Europe est mal connue, caricaturée, décriée, lointaine. Mais derrière ces critiques une réalité s’impose : La nécessité de l’Europe est devenue incontestable, de même que celle de l’Euro.

Les sondages les plus récents montrent que les français ne demandent ni la sortie de l’Union, ni la sortie de l’euro. Le plus récent, le sondage Ipsos-Stéria pour Le Monde, du 19 mai montre que 73% des français veulent rester dans l’Euro.

 C’est que les opinions publiques ont pris conscience des enjeux mondiaux et que seule une Europe unie peut les en protéger. Même les moins informés des citoyens voient à la télévision des migrants se noyer dans la Méditerranée, les menaces de Vladimir Poutines sur l’approvisionnement en gaz des Européens et sur l’intégrité des pays voisins, le terrorisme,  les désordres climatiques, les entreprises de pays émergeants prendre le contrôles d’entreprises européennes, l’enrichissement des pays asiatiques. La conscience progresse que l’Union des 500 millions d’Européens est une nécessité.

 Dans les années 1990, un courant d’opinion s’est développé en prônant l’anti-mondialisme. Comme si la mondialisation était un phénomène qui pouvait être contré.  Cette contestation l’a vite compris et est devenue l’alter-mondialisme, pour une autre mondialisation.

De la même façon, même les plus opposés à l’Europe, ne demandent plus sa disparition, mais veulent une autre Europe. Concernant l’euro, les plus critiques hésitent : le Front national ne demande plus la sortie de la zone euro. Il propose un référendum pour ou contre la sortie de la zone euro, et il sait qu‘il serait perdu. L’Alternative pour l’Allemagne, parti eurosceptique, renonce à proposer la mise en place d’un euro du nord. La Front de gauche, comme la Gauche européenne d’Alexis Tsipras, proposent de changer l’euro, mais de le conserver.

 La montée des populismes est un phénomène inquiétant pour nos valeurs européennes de démocratie, de respect des libertés et des droits de l’Homme. Elle se nourrit en accusant l’Europe et l’euro de tous les maux. Mais elle n’est pas la preuve d’une dé-crédibilité, ni de l’idée européenne ni de l’euro. Elle sévit dans l’Union et hors de l’Union, dans la zone euro comme hors zone euro. Au Royaume-Uni, le parti Ukip réunit 27% des voix, comme, au Danemark, le parti populaire danois. Ces deux pays sont hors zone euro.

La Suisse est hors de l’Union, et pourtant le populisme y prospère avec l’UDC, qui a obtenu 25,3 % des suffrages aux élections de 2011.

 Ce ne sont pas tant l’Europe, ni l’euro qui sont en cause, que des mécanismes qui touchent toute l’Europe : discrédit des institutions - les institutions nationales, plus encore que les institutions européennes - inquiétude devant les flux migratoires, difficultés économiques, sentiment de déclassement à venir du continent européen face à la montée des pays émergeants.

 Malgré les critiques, l’Europe est un fait qui est accepté comme inéluctable. L’euro en est un symbole fort. Reste à convaincre que ces instruments  sont les moyens de défendre les valeurs et les intérêts des Européens dans le monde. C’est  la tâche qui attend les députés du nouveau Parlement européen, et le président qui sera élu à la tête de la  de la Commission européenne : tracer des perspectives claires à l’Union européenne, propre à rendre confiance en l’Europe.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Elections européennes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher