Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 09:43

Ecouter la chronique: link

 

Le traité de Lisbonne est entré en vigueur le 1er décembre 2009. Qu’en dire un an après ?

Les principales réformes introduites par le traité concernent le fonctionnement de ses institutions.

 

Un président stable du Conseil européen, c'est-à-dire de la réunion de chefs d’Etats et de gouvernements, a été créé pour 2ans 1/2. Cette création a eu des effets positifs en renforçant la coordination des gouvernements. Le Conseil européen se réunit presque tous les mois, ce qui a été utile au moment des crises financières grecque et irlandaise. Mais elle a un effet pervers : elle renforce le caractère intergouvernemental de l’Union européenne. C’est ainsi que le titulaire du poste, Herman van Rompuy, a pu dire « maintenant nous sommes le gouvernement de l’Europe » en parlant des chefs d’Etats, ce qui est en totale contradiction avec la vision traditionnelle de l’Union européenne où c’est la Commission qui est la gardienne des traités et qui met en œuvre les politiques communes.

 

Heureusement cette innovation est contrebalancée par une autre : l’accroissement des pouvoirs du Parlement : celui-ci s’en est saisi pour refuser un accord international négocié avec les Américains (l’accord Swift). Il a pu, grâce à ses nouveaux pouvoirs, âprement négocier l’organisation du Service européen d’action extérieure, la mise en place des nouvelles institutions de régulation financière, le budget 2011.

 

La désignation d’un « ministre des affaires étrangères » n’a pas eu tous ses effets, la titulaire, Catherine Ashton, étant occupée jusqu’alors à mettre en place le Service européen d’action extérieure, mais ce service est désormais opérationnel.

 

La crainte que les traités ne puissent plus être révisés est démentie. Les 27 ont décidé de les modifier pour rendre pérenne le Fonds européen de stabilité financière. De même, le processus des coopérations renforcées, qui permet à quelques pays d’approfondir une politique, se déclenche. Deux coopérations renforcées sont en train de voir le jour. L’une sur les mariages binationaux, l’autre sur le brevet européen. La procédure d’Initiative citoyenne sera opérationnelle au 1er janvier 2012.

 

Les nouvelles compétences données à l’Union par le traité de Lisbonne n’ont pas encore produit leur effet : compétences nouvelles (énergie, politiques spatiales) ou compétences renforcées (liberté, sécurité, justice) D’autres innovations ne sont pas encore effectives : coopération structurée dans le domaine de la défense, nouveau cadre juridique pour les services d’intérêts généraux.

 

Un objectif du traité a été totalement manqué. C’était celui d’avoir une Europe qui s’exprime d’une seule voix. Les présidents de la Commission et du Conseil européen se font concurrence. La présidence tournante n’a pas été supprimée. Les Etats ont désigné à la tête des institutions européennes des personnalités sans reliefs. L’Union européenne n’est incarnée par aucune personnalité politique marquante sur la scène internationale.

 

Le plus grand bouleversement potentiel issu du traité de Lisbonne reste à venir : la politisation de l’Union européenne. A l’issue des élections du Parlement européen de 2014, les députés éliront le président de la Commission : les partis politiques européens s’y préparent. Des alliances sont envisageables pour que le Parlement impose aux Etats son candidat. Ce qui serait une avancée majeure vers une Europe politique.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Institutions européennes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher