Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 12:10

    Ecouter la chronique:link

 

Un répit est obtenu pour réformer le pays, assainir ses finances publiques. Ceci dit, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur le remède apporté à la Grèce. L’aide est assortie de mesures drastiques : coupes dans les budgets de la défense, de la santé, des investissements publics, suppression de 15000 postes de fonctionnaires, réduction du salaire minimum, baisse des pensions les plus élevées, libéralisation de professions réglementées, nouvelles taxes, privatisations. La cure d’austérité génère une récession durement ressentie par la population. Elle entraine une baisse des recettes fiscales qui empêche la baisse du taux d’endettement du pays. Les Parlementaires européens jugent le remède trop violent. L’Europe fait-elle le nécessaire pour la Grèce ?

 

Une première interrogation porte sur la répartition de l’effort demandé aux Grecs. Est-il équitablement réparti ? Ne faut-il pas réduire plus les dépenses militaires ? Faire payer l’église qui est exonérée de certains impôts fonciers ? Ne faut-il pas imposer les armateurs ? Fait-on le nécessaire pour combattre une évasion massive de capitaux notamment vers la Suisse ? L’Union qui dicte les mesures de rigueur, ne doit-elle pas aussi veiller à leur juste répartition ?

 

D’autre part à côté de mesures de rigueur, l’Union européenne peut contribuer à la reconstruction de l’économie. Les salaires ont augmenté, entre 2000 et 2010, de 54% en Grèce contre 28 % au Portugal et 18% en Allemagne alors que sa productivité stagne. La question qui se pose est de restructurer profondément l’économie grecque, améliorer sa productivité, pour renouer avec la croissance. La Banque Européenne d’Investissement a investi 2 milliards d’€ en Grèce en 2011. Elle demande à voir ses moyens augmentés. 8 milliards de fonds de développement européen sont à la disposition de la Grèce mais ils sont sous-utilisés. Ils peuvent être mobilisés en supprimant l’obligation de cofinancement par l’Etat et en les orientant directement sur le soutien à l’économie, notamment les PME.

 

Il y a consensus pour dire que la cure d’assainissement des finances grecques est une nécessité, qu’il faut réformer le système administratif et politique, renoncer à la bureaucratie et au clientélisme. Les Grecs eux-mêmes le pensent : dans un récent sondage, les Grecs considèrent à 82% que la responsabilité de la crise revient à leur gouvernement et non pas « au marché ou aux spéculateurs » (9.3%) ou l’Union ou le FMI (6%). 76% d’entre eux souhaitent rester dans l’Euro.

 

Les Grecs reconnaissent leur responsabilité et sont prêts aux efforts nécessaires pour redresser leur économie. Les Européens ont aussi leur part de responsabilité en ayant créé une zone Euro sans gouvernance ni unité politique. Ils doivent aider la Grèce avec un souci d’équité et pas uniquement de rigueur économique. Ils doivent montrer leur solidarité non seulement en empêchant la faillite, mais aussi en soutenant la reconstruction de leur économie.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Euro
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher