Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 19:26

    Ecouter la chronique:link

 

Au chapitre de la rigueur nécessaire pour résorber la dette publique. Nicolas Sakozy a signé le traité TSCG « Traité pour la stabilité la coordination et la gouvernance dans la zone euro » qui porte surtout sur la maitrise des budgets et impose une « règle d’or » aux budgets nationaux. François Hollande, tout acceptant la nécessité de revenir à l’équilibre budgétaire, entend le renégocier. Il faut y inclure des initiatives de croissance favorables à l’emploi, sans lesquelles les mesures de rigueur ne font qu’aggraver la situation économique. Il souhaite un budget de l’Union au service de grands projets d’avenir, appuyé par l’émission d’euro-obligations et par la Banque européenne d’investissement. Il souhaite une Europe de l’énergie, une politique industrielle européenne.

 

En ce qui concerne le commerce international, Nicolas Sarkozy veut que les Européens exigent de leurs partenaires mondiaux plus de réciprocité dans les échanges. François Hollande a les mêmes demandes en matière sociale et environnementale. Il envisage une contribution climat-énergie aux frontières européennes sur les produits qui ne respecteraient pas les normes sociales et environnementales européennes.

 

Pour les PME, Nicolas Sarkozy exige qu’une part des marchés publics soit réservée aux PME européennes.

 

Sur le terrain des migrations, Nicolas Sarkozy veut réduire de moitié l’immigration en France et exige de l’Europe un meilleur contrôle de ses frontières. François Hollande insiste, lui, sur l’harmonisation sociale et la mobilité des travailleurs dans l’Union.

 

En ce qui concerne le budget européen, François Hollande envisage sont augmentation. Nicolas Sarkozy, lui,  a signé une lettre de plusieurs chefs d’Etats demandant le gel du montant du budget de l’Union. François Hollande, comme Nicolas Sarkozy veulent l’instauration d’une taxe sur les transactions financières.

 

Sur les institutions européennes Nicolas Sarkozy a une vision intergouvernementale de l’Union européenne. Lorsqu’il dit qu’il faut introduire plus de politique dans l’Union il ne pense qu’aux chefs d’Etats qui doivent délibérer entre eux des orientations de l’Europe. François Hollande, au contraire, souhaite un retour à la méthode communautaire et au renforcement de la Commission et du Parlement européen.  Il propose un ministre des finances européen, une agence de notation européenne. Il veut avancer avec les pays qui le souhaitent vers une harmonisation fiscale et sociale et une convergence des économies, un « fédéralisme de projets ».

 

Dans les relations avec les partenaires européens, Nicolas Sarkozy menace de prendre des mesures nationales contraires aux traités européens. S’il n’a pas satisfaction d’ici un an, la France rétablira des contrôles ciblés à ses frontières ou prendra des mesures nationales concernant ses marchés publics. Nicolas Sarkozy parle de geler le montant de la contribution française au budget européen.

 

Les deux positions se précisent : Nicolas Sarkozy veut une Union européenne dirigée par les chefs d’Etats et sans compétences nouvelles. François Hollande est plus ambitieux en terme de projet et de relance économique sans aller jusqu’à proposer une véritable relance politique de la construction européenne. Tous deux inquiètent nos partenaires européens. Le débat des présidentielles n’aura pas fait émerger une véritable ambition pour l’Europe. Aucun des deux candidats favoris n’a voulu affronter l’opinion pour faire de la pédagogie sur le projet européen.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Développement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher