Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 18:34

Ecouter la chronique: link

Cet anniversaire a été fêté dans la discrétion. C’est que l’euro est peu populaire. D’autre part la zone euro est dans la tourmente.

36% des Français souhaitent que l’on revienne au franc ; 45 % estiment que l’euro est un handicap pour l’économie ; 32% estiment que l’euro n’existera plus dans 10 ans.

La première cause d’impopularité est une accusation tenace bien qu’infondée : l’euro aurait fait grimper les prix. Les prix se sont envolés sur certains produits du quotidien comme la baguette, le café servi au comptoir, les pommes de terre, le poulet. Pourtant une forte proportion de ces hausses est due aux prix des matières premières et des services et n’a rien à voir avec l’euro. Un effet d’aubaine a joué au profit des entreprises à l’occasion des changements de prix de francs en euro, mais il n’a porté que sur une fraction de % et a peu duré. Les chiffres montrent qu’il n’y a pas eu d’inflation avec l’entrée de l’euro : entre 2001 et 2011 les prix des dépenses de consommation des ménages ont augmenté en moyenne de 1.6% par an. Avant l’euro, entre 1991 et 2001, cette progression était de 1.3%, c’est à dire à peine inférieure. Les prix ont progressé un peu plus vite. Mais il n’y a pas eu le choc inflationniste perçu par les Français. L’inflation ressentie par les ménages vient de la structure de leurs dépenses qui a changé. La part des dépenses contraintes (logement, assurances) a augmenté, ce qui réduit la part de revenu disponible pour les dépenses courantes.

Une autre raison de la défiance à l’égard de l’euro est, selon l’économiste Philippe Moati, liée à la crise : « les gens n’ont pas le moral, ils sont à la recherche d’une explication à leur malaise et dès lors l’euro, qui est rattaché à des questions de mondialisation, devient un point de cristallisation de leur angoisse ». L’inquiétude est accrue par la crise de la zone euro et les hésitations des Européens sur les remèdes à y apporter.

C’est oublier un peu vite ce que notre monnaie nous a apporté : elle a mis fin aux dévaluations qui se succédaient chez tel ou tel pays européen avant l’euro, et qui désorganisaient périodiquement l’économie européenne. L’euro a permis une baisse des taux d’intérêts. L’intégration par la monnaie unique a permis d’économiser 20 à 25 milliards d’euros par an dans les échanges dans la zone euro. Lors de la crise bancaire de 2008 l’euro a permis d’échapper à des dévaluations massives comme en ont connu des pays voisins hors zone euro.  L’euro est une monnaie forte qui s’est imposée dans le monde. Il fédère 17 pays et 322 millions de citoyens. Il constitue dans le monde le principal symbole de l’union des Européens.

La zone euro connaît des déséquilibres, mais qui viennent des divergences entre les économies et de l’endettement excessif de certains pays. Les Européens font le nécessaire pour la réorganiser : sauvetage de la Grèce ; mécanismes de solidarité ; politique de convergences des économies ; mise en place de discipline budgétaire ; évolution du rôle de la banque centrale.

La crise n’est pas terminée mais se desserre.  Les marchés acceptent de financer les Etats à de meilleurs taux.

Lors de sa création, l’euro devait être une étape vers plus d’union politique. Cela n’a pas été le cas, mais cela pourrait le devenir. Les Européens, à la faveur de la crise bancaire, économique, puis de la zone euro, ont appris la nécessité de se réformer pour décider en commun de leur économie et de leur monnaie.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Euro
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher