Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 22:27

    Ecouter la chronique:link

 

Un sujet toutefois divise, car ses implications seraient politiquement importantes. Il s’agit des euro-obligations, autrement appelées eurobonds. Par traité de Maastricht en 1992, les Etats de la zone euro se sont dotés d’une monnaie commune mais n’ont pas mis en commun leurs dettes publiques. Ce qui fait que les marchés financiers notent séparément chaque Etat et refusent éventuellement de les financer s’ils les jugent trop risqués. Le principe des euro-obligations est que les Etats mettent en commun tout ou partie de leurs dettes et empruntent sur les marchés financiers solidairement au lieu de le faire chacun de leur côté.

 

Les avantages en seraient nombreux. Le marché européen de la dette publique serait d’une taille équivalente à celui des Etats-Unis. Il pourrait attirer les investisseurs du monde entier et à des taux d’emprunt inférieur à ce que peuvent avoir les Etats individuellement. Par ailleurs il deviendrait impossible aux investisseurs d’attaquer tel ou tel Etat en misant sur sa faillite.

 

Les Etats du Sud, y compris la France sont pour les euro-obligations. Ils font valoir que l’Eurozone est moins endettée que les Etats-Unis ou le Japon, qu’elle dispose d’une épargne importante, qu’elle a un commerce extérieur équilibré et donc qu’elle a une capacité d’emprunt inemployée qui peut être mise au profit de la croissance.

Les Etats du Nord, notamment l’Allemagne, sont opposés aux euro-obligations. Leur crainte est que la mise en commun de la dette publique n’incite les Etats au laxisme budgétaire. C’est en effet ce qui s’est produit, notamment en Grèce, lorsqu’aux débuts de l’euro, les marchés finançaient tous les pays de la zone aux mêmes conditions. D’autre part les Allemands craignent de devoir payer leurs emprunts plus cher et ne veulent pas financer la croissance par de la dette supplémentaire.

 

Pour diminuer le risque de laxisme budgétaire et maintenir une sanction des marchés sur chaque pays, le Conseil des sages économique allemand a proposé de mettre en commun la partie de la dette des Etats dépassant 60% du PIB. Ce serait une protection pour les pays les plus endettés, tout en les obligeant à assainir leurs économies. A plus long terme on peut envisager que la dette de chaque Etat sous le seuil de 60%, soit garantie en commun.

 

L’enjeu des euro-obligations est très politique. Les Etats-Unis sont devenus une union fédérale lorsque 13 Etats, jusqu’alors confédérés, ont dû mettre leurs dettes en commun. Endettés par leur guerre d’indépendance, ils ont dû créer une union fiscale pour éviter la faillite de certains d’entre eux, et pour retrouver la confiance des investisseurs.

La création d’euro-obligations serait un saut important vers le fédéralisme européen. Les Etats fragiles la demandent rapidement. Les Etats qui craignent de devoir payer pour les autres, considèrent au contraire qu’il faut au préalable consolider la zone euro et rétablir la confiance.

Mais l’Union monétaire est dans une situation d’urgence provoquée par la crise grecque. Elle ne peut plus attendre, au risque de se défaire, pour faire le choix de la solidarité.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Crise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher