Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 13:42

Ecouter la chronique: link

La probable mise en œuvre du traité de Lisbonne offre de nouveaux moyens à l’union européenne. C’est l’occasion pour de nombreux observateurs de s’interroger sur l’avenir de l’Union.

Jean Quatremer, journaliste et rédacteur du blog « les coulisses de Bruxelles » décrit trois scénarios pour montrer la diversité des avenirs possibles :

·       Le scénario noir, la désintégration de l’Union : La crise économique a mis à mal les deux piliers de l’Union que sont le marché intérieur et la monnaie unique : les Etats récusent les règles du marché intérieur qui les empêchent de lutter contre le dumping fiscal et social des concurrents européens. C’est le retour aux politiques industrielles et aux protectionnismes nationaux. Les  plans de relance non coordonnés, les déficits publics des uns, contraire à la rigueur budgétaire des autres, minent la confiance dans l’Euro. La BCE doit augmenter les taux d’intérêts et les tensions deviennent insupportables jusqu’à l’abandon de la PAC, des politiques communes et de l’euro.

L’Europe disparaît. Après le XXe siècle soviéto-américain, émerge le XXIe siècle sino-américain.

·       Le scénario gris, l’Union résiduelle : faute d’harmonisation fiscale et sociale les règles du marché unique sont revues à la baisse. La libre circulation des travailleurs est encadrée, la BCE se montre accommodante en tolérant une inflation de 4%. L’Europe s’installe dans une croissance molle. Berlin exclut toute nouvelle compétence à l’Union. La Turquie entre dans l’Union. Il n’est plus question d’Europe politique.

         L’union en 2020 est un continent vieux qui se contente de son lent déclin.

·       Le scénario rose, vers l’Union fédérale : conscients des risques de désintégration, les dirigeants européens décident d’une coordination fiscale. La course au « moins d’impôt » est stoppée. Les Etats retrouvent les moyens de financer leurs systèmes sociaux. Un nouveau pacte de stabilité est conclu et le Conseil des ministres est doté de vrais pouvoirs de contraintes pour surveiller les politiques budgétaires nationales.  Le budget est porté à 2% du PIB. Les budgets de recherche sont mis en commun, de grands réseaux européens sont créés. Les moyens diplomatiques des pays membres sont fusionnés.  La Commission est renforcée.

Le « vieux » continent est à nouveau sûr de lui. Il a ouvert les portes à l’immigration et devient un nouveau far-west moderne.

 

Quel scénario se réalisera ? Les appels se multiplient pour une prise de conscience de nos dirigeants.

 

Pour Thierry Chopin, directeur des études de la Fondation Robert Schumann, il faut pallier le déficit de sens de l’Union européenne. Pour cela il est nécessaire de clarifier la question des frontières et celles du projet politique de l’Union. Il faut redonner une légitimité au projet en définissant le rôle de l’Union dans un monde globalisé.

 

Alain Lamassoure, député européen, appelle à un « formidable réflexe de survie, pour sortir l’Europe du lent naufrage démographique et économique ». Il faut inventer l’Europe de XXIe siècle. Depuis 2002 la stratégie de Lisbonne est un échec. Pendant cette « décennie perdue » le monde s’est transformé. Il faut réinventer un espace unique européen, un espace politique commun, apporter au monde l’expérience irremplaçable de l’Europe.

Le traité de Lisbonne, dit Alain Lamassoure, en donne les moyens politiques. Reste à en prendre les moyens budgétaires et surtout à décider d’exister dans le monde du XXIe siècle.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Union européenne
commenter cet article

commentaires

marc d'HERE 02/11/2009 08:22


Nous avons entre nos mains tous les atouts pour faire advenir le scénario rose. Il y faut de la volonté politique.


Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher