Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 12:36

Ecouter la chronique: link 

Depuis sa création et pendant les 30 glorieuses, la construction européenne a été portée par deux grandes forces politiques : la démocratie chrétienne et la social-démocratie. L’Europe a hérité de cette période, un modèle social spécifique, fondé sur une forte protection sociale et une redistribution importante du revenu par les Etats. On peut considérer, comme Joschka Fischer, que la social-démocratie est devenue réalité en Europe: système de santé pour tous, retraites, sécurité sociale de base, salaire minimum, éducation gratuite. Après impôts et prestations sociales, la pauvreté dans l’Union est plus faible qu’aux Etats-Unis. La part des dépenses publiques sociales (santé, vieillesse, chômage) dans le PIB est de 24% en Europe, seulement de 16% aux Etats-Unis.

 

L’Europe n’a pas résisté à la vague néo-libérale des années 80-90. A la fin des années 1990, elle était encore de gauche : 13 pays sur 15 étaient dirigés par des coalitions ou des majorités socialistes. Aujourd’hui l’Union européenne est à droite : seuls quatre pays sur 27 sont dirigés par la gauche et le Parlement européen est majoritairement conservateur.

 

L’Europe peut-elle renouer avec la social-démocratie ? Nombreuses sont les critiques adressées à la gauche européenne :

  • L’analyse de Raffaele Simone dans son livre « Le monstre doux » est que la gauche n’a pas compris les changements de notre société : unification européenne, écologie, immigration, insécurité, vieillissement, mondialisation. Elle ne s’y est pas adaptée.
  • Pour Jacques Delors, la social-démocratie était fondée sur deux compromis : l’un sur les rôles de l’Etat et du marché dans l’économie, l’autre sur la répartition de la richesse entre les salariés et les détenteurs du capital. Le capital s’est internationalisé. L’équilibre s’est rompu au détriment des salaires. Depuis, la gauche est à la recherche d’un nouveau contrat social.
  • D’autres, comme Nicolas Baverez, mettent en cause les dérives de l’Etat-providence : de nombreux droits sont non-financés, ce qui génère l’endettement des Etats ; les priorités sociales ont changé et de nouveaux fléaux ne sont pas couverts : exclusion, ghettoïsation, déscolarisation, vieillissement, chômage des jeunes.
  • S’y ajoute le coût de l’insertion des immigrés qui n’est pas assumé, alors que leur présence est nécessaire à notre économie, et donc, à la préservation de notre modèle social.

 

Le Parti Socialiste et SPD allemand élaborent des propositions communes pour une Europe de gauche.  Le PESD (parti des socialistes et démocrates européens) prépare ses propositions pour les élections européennes de 2014 : un gouvernement économique européen, une taxe sur les transactions financières, un salaire minimum par Etat, une directive sur les services publics. Les crises financière et économique ont donné raison aux tenants d’un Etat fort et régulateur de l’économie.

 

Mais la gauche, pour reconquérir la confiance des Européens et la détourner des populismes, a encore beaucoup de travail :

·         refonder l’Etat-providence et la social-démocratie en les adaptant aux nouvelles priorités sociales,

·         offrir une perspective économique qui permette de les financer,

·         enfin, prendre en compte les contraintes et les nouveaux défis de la mondialisation : basculement vers l’Asie du pouvoir économique, régulation financière, environnement, réchauffement climatique, migrations, développement.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Europe sociale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher