Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 15:29

Ecouter la chronique: link

 

Le 10e sommet annuel entre la Chine et l’Union européenne a eu lieu le 28 novembre. Les principaux dirigeants européens se sont déplacés à Pékin, hélas, sans résultats.

Les problèmes entre l’Union et la Chine ne manquent pas :

 

Dans le domaine des relations commerciales : la Chine est le 2e partenaire commercial de l’Union et celle-ci est la première partenaire de la Chine. Mais l’Europe exporte moins vers la Chine que vers la Suisse, pays de 7 millions d’habitants et le déficit commercial au détriment de l’Europe se creuse. La Chine refuse d’ouvrir plus largement son marché. Elle reste un pays protectionniste : elle oblige les exportateurs français à des transferts de technologies. Les banquiers et assureurs européens ont les plus grandes difficultés à s’y établir. Elle ne lutte pas contre les contrefaçons. Elle s’oppose aux prises de contrôle de ses entreprises tout en achetant des groupes étrangers.

 

Le commerce chinois est favorisé par la sous-évaluation du Yuan. Jean-Claude Trichet, président de la BCE, Jean-Claude Junker, président de l’Eurogroupe étaient du voyage. Ils n’ont pas obtenu autre chose qu’une promesse de plus de flexibilité, mais très graduelle dans la politique de change de la Chine.

 

Les Européens ont mis de côté leurs préoccupations sur les droits de l’Homme et la question du Tibet. Celle-ci avait provoqué un coup de froid entre les deux parties en 2008, après la rencontre entre Nicolas Sarkozy et le Dalaï-lama.

 

La Chine ignore les demandes de l’Union européenne et ne cesse de s’affirmer.

 

Elle vient de créer avec 6 pays voisins (Thaïlande, Indonésie, Brunei, les Philippines, Singapour et la Malaisie) une zone de libre-échange. Cet accord, qui vise aussi les domaines social et culturel, renforce la coopération d’une zone 2 milliards d’habitants. Certains de ces pays sont inquiets de cet accord avec un voisin trop puissant. Leur déficit commercial avec la Chine est important. Mais ils ont besoin du commerce chinois.

 

A Copenhague, la Chine a rédigé, avec les Etats-Unis, le Brésil, l’Inde et l’Afrique du sud, l’accord final qui a marginalisé l’Union européenne. Elle y a obtenu qu’il n’y ait aucun engagement chiffré de réduction des gaz à effets de serre et que ses efforts ne fassent l’objet d’aucun contrôle international.

 

La Chine restreint ses exportations de matières premières stratégiques. L’Union européenne, les Etats-Unis et le Mexique ont porté l’affaire devant l’OMC. La Chine restreint, en les taxant, les exportations sur la bauxite, le coke, le germanium, le magnésium, le manganèse, le silicium, le zinc, le phosphore. Pékin mène une politique de contrôle d’un maximum de filières technologiques. Les restrictions chinoises affecteront les industries européennes.

 

Les Chinois investissent en Afrique et Amérique latine. Ils s’intéressent aussi aux marchés de l’Europe en finançant des infrastructures en Moldavie, en Serbie, et  bientôt en Ukraine.

 

Les Européens n’ont pas anticipé ces évolutions. Ils ont besoin de la croissance chinoise, du client chinois. Mais la Chine a une politique de puissance face à laquelle l’Europe ferait bien d’avoir une stratégie commune.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Politiques extérieures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher