Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 15:22

Ecouter la chronique: link

 

L’Echec de Copenhague n’est peut-être pas définitif. Le document rédigé entre les Etats-Unis et la Chine, que l’Europe a été contrainte de signer, est très insuffisant au regard des ambitions européennes. Ce document minimum vient du fait que les pays émergents ne veulent pas de mesures contraignantes. Les Etats-Unis de leur coté ne veulent pas d’engagement financier important pour aider les pays pauvres à s’adapter au changement climatique et transférer des technologies.

 

Les uns et les autres sont désormais impliqués dans la lutte contre le réchauffement mais ne veulent agir que sur une base volontaire. Il a été convenu à Copenhague que chaque pays signataire communiquera pour fin janvier les objectifs de réduction qu’il se fixe. Il est probable que chacun réitérera ses annonces faites avant la conférence, donc sans grandes surprises.

 

Le document signé à Copenhague n’a pas la force d’un accord international. Les 192 pays réunis à Copenhague n’ont fait que prendre acte d’un document rédigé par 20 pays. Deux rendez-vous sont pris, à Bonn en juin et à Mexico en décembre 2010.

 

D’ici là que doit faire l’Europe ?

D’abord régler ses problèmes internes.

-         Concernant les objectifs : l’Union s’est engagée à réduire ses émissions de 30% de 1990 à 2020 s’il y a accord international. Déjà, quelques jours après l’échec de Copenhague, les industriels européens contestent cet objectif au nom de leur compétitivité. Et les pays de l’Est rechignent à maintenir.

-         Sur la taxe carbone aux frontières proposée par la France et la Belgique, contestée par la Grande-Bretagne.

-         Sur les moyens financiers, à répartir entre Européens.

-         Sur l’attitude des Etats membres : déjà Nicolas Sarkozy fait état de sa stratégie d’après Copenhague, nationale plutôt qu’européenne. Les pays européens doivent faire bloc.

-         Sur les modalités de négociations : il faut donner à un négociateur unique un mandat clair des chefs d’Etats, comme cela se fait à l’OMC. Ce devrait être la nouvelle commissaire à l’environnement. Mais la commissaire pressentie est Connie Hedeggard qui a été vivement contestée en tant que présidente de la conférence de Copenhague et a perdu son crédit politique.

-         Il faudra utiliser pleinement le nouveau dispositif créé par le traité de Lisbonne en mobilisant la nouvelle ministre des affaires étrangères, et le service diplomatique commun.

 

Ensuite prendre en compte les évolutions des partenaires en présence :

  • Sortir des bonnes intentions : les négociations climatiques provoquent des rééquilibrages géopolitiques qui engagent les intérêts les plus profonds des Etats. L’Europe ne doit pas seulement être exemplaire. Elle doit reprendre les négociations avec une vision réaliste des enjeux et des rapports de forces.
  • Proposer des solutions qui s’appuient moins sur les mécanismes de marché du carbone, contestés en ces temps de crise.
  • Prendre résolument en compte toutes les dimensions du problème climatique, notamment les conséquences sociales, alimentaires et agricoles, migratoires.

 

L’Europe a fort à faire, pour reprendre son leadership dans les négociations sur le climat.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Climat
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher