Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 08:32

Ecouter la chronique: link

Le processus de Bologne fête ses 20 ans dans un climat de fronde universitaire.

En juin 1999, 29 ministres de l’éducation signaient la déclaration de Bologne. Son objet : mettre en place un espace européen de l’enseignement supérieur à l’horizon 2010. Ses objectifs :

  • Faciliter la mobilité des étudiants d’un pays à l’autre pour y poursuivre ses études.
  • Augmenter l’attractivité de l’enseignement supérieur européen y compris pour des étudiants non-européens.
  • Doter l’Europe d’une assise solide de connaissances de pointe de grande qualité.

Il ne s’agit pas d’un traité engageant les états de façon contraignante, mais d’un processus de concertation basé sur un groupe de suivi, des séminaires, des conférences ministérielles et de présidents d’universités.

L processus s’est élargi jusqu’à comprendre, bien au-delà des 27 pays de l’Union européenne, 46 pays y compris la Géorgie, la Russie, la Turquie, l’Ukraine.

 

A ce jour les réalisations sont principalement :

  • L’adoption d’un système unique de diplômes : le LMD (Licence, Maîtrise, Doctorat)
  • La mise en place d’un système d’accumulation et de transferts d’unités de formation reconnues dans toutes les universités (ECTS)
  • La promotion de la mobilité des étudiants, des chercheurs, des personnels administratifs, par des bourses, la portabilité des bourses et des prêts, la reconnaissance des diplômes et des périodes d’activités passées à l’étranger.

La mise en place de ces dispositifs s’est accompagnée du développement de coopérations entre universités, et surtout de leur autonomie. L’enseignement supérieur est reconnu comme un bien public relevant de responsabilité publique, sur financements publics. Mais certaines, notamment en Angleterre et en Allemagne, recherchent une part de leur financement dans l’industrie ou dans des droits d’inscriptions élevés.

 

La contestation dans les milieux étudiants et de la recherche en France est liée essentiellement à des causes nationales : mastérisation des formations des enseignants, pouvoirs excessifs des présidents d’université, démembrement du CNRS, précarisation du statut des chercheurs. Mais les contestataires voient dans le processus de Bologne la source de ces difficultés.

  • En recherchant l’excellence et l’attractivité on se serait placé dans une logique de concurrence entre universités, au détriment des objectifs initiaux de coopération.
  • En cherchant à se placer dans la compétition mondiale on incite les universités à rechercher des financements privés, qui du même coup peuvent servir de prétexte aux gouvernements à réduire les crédits publics, d’où une menace de privatisation.
  • La recherche de l’excellence se fait au détriment de la formation de masse d’étudiants dans un esprit démocratique et de promotion sociale qui prévalait en France.

 

Ceci dit, la mondialisation est une réalité à laquelle l’Europe doit faire face. Les dépenses moyennes par étudiant aux Etats-Unis et au Japon sont plus du double de celles qu’y consacre l’Europe.

La crise économique, la nécessité de réformer notre mode de développement, la montée des pays émergents dans la recherche et l’enseignement supérieur, plaident pour un investissement public et massif dans ces domaines.

Autrement dit, au-delà d’une coopération telle que le processus de Bologne, une véritable politique européenne de l’enseignement supérieur et de la recherche est nécéssaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Ens sup - recherche
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher