Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 08:31

 Ecouter la chronique:

Il y a un message optimiste à tirer des résultats des élections européennes en France. Les partis politiques qui ont parlé d’Europe ont gagné, ceux qui ne l’ont pas fait ont perdu.

L’UMP a mis en valeur la présidence française de l’Union européenne, a  martelé les slogans d’une Europe protectrice, sans cacher sa conception d’une Europe des Etats ; Europe Ecologie a eu une campagne résolument européenne, proposant un vrai projet fédéral. Le Front de gauche défendait une « autre Europe » Ils ont été entendus, notamment Europe écologie.

Au contraire, le PS a hésité entre opposition à Sarkozy, Europe de gauche, vote utile, sans proposer de projet cohérent et d’avenir, alors que le contexte de crise donne raison à la gauche. Le Modem a été victime de la campagne personnelle de son leader, alors même qu’il est originaire d’un mouvement fondamentalement pro-européen. Ces deux partis ont été sanctionnés.

Enfin on observe que les partis anti-européens (Front national, Mouvement pour la France, CPNT, Debout la République, Lutte ouvrière) ont moins de 14% des voix.

 

Le sondage sorti des urnes TNS Sofres/Logica montre que 59% des votants se sont déterminés sur des enjeux européens et non nationaux, ce qui explique d’ailleurs, que les partis qui n’ont pas parlé d’Europe ont échoué.

Ne pas parler d’Europe dans la campagne des élections européennes, c’était  oublier ce que révélaient les sondages eurobaromètre : l’Europe est perçue comme indispensable, face à la mondialisation, par 73 % des européens. Simultanément 42 % des sondés pensent que l’Europe manque d’idées.

C’est-à-dire qu’il y a une attente d’Europe.

 

Cette attente est-elle satisfaite ? Les partis font-ils des propositions qui redonnent confiance, qui dessinent un projet européen ?

On peut en douter étant donné les 60 % d’absentions. Le sondage TNS Sofres indique que 31% des abstentionnistes ont voulu exprimer leur mécontentement à l’égard des partis politiques.

L’UMP propose une Europe des Etats, libérale, plus politique, plus protectrice, plus atlantiste. Europe écologie dessine une reconversion sociale et écologique d’une Europe plus intégrée, le PS une Europe plus sociale. Ces propositions accordent peu de réponses aux inquiétudes liées à la mondialisation.

 

D’autre part le Parlement n’a pas les moyens de répondre aux préoccupations majeures des Français. Le sondage LH2 du 6 mars 2009 donne les trois premières attentes des Français vis-à-vis de l’Union européenne : le développement d’une politique économique commune, d’une politique environnementale et d’une politique sociale commune.

Or le Parlement européen n’a de compétences ni sur la monnaie, ni sur la coordination des politiques économiques, ni sur la fiscalité, ni sur la protection sociale. Il aura plus de pouvoir avec le traité de Lisbonne mais surtout en matière agricole, budgétaire, de justice et de sécurité intérieure.

 

Pour remobiliser l’opinion et contrer la progression de l’abstention, il faut proposer un avenir, un projet européen. Un projet qui réponde à une attente face aux angoisses que provoque la mondialisation.

Et, pour rapprocher l’Union européenne des citoyens, un projet qui donne plus de place au Parlement européen.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Elections européennes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher