Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 08:29

 Ecouter la chronique:

Les élections européennes du 7 juin ont vu une progression de la Droite et des Verts, et un échec des gauches européennes.

 

Le parti populaire européen, de centre gauche, aura 296 députés sur un total de 736 députés du Parlement. Même amputé des députés conservateurs britanniques qui vont créer un nouveau groupe eurosceptique, il restera le premier groupe du Parlement. Le 2e groupe sera celui du Parti socialiste européen avec 182 députés mais un net recul, de 27% des voix à 22%. Les libéraux reculent de13% des voix à 11%. Ils formeront le 3e groupe avec 80 députés. Les Verts progressent de 5.5% des voix à 7% des voix, obtiennent de bons résultats notamment en France, en Belgique, en Allemagne et en Grèce. Ils auront le 4e groupe en importance numérique avec 48 députés. Les eurosceptiques se renforcent avec 73 députés et seront appuyés par les conservateurs britanniques. La gauche radicale n’opère pas de percée avec 31 députés.

 

Au total le Parlement est plus à droite.

Des raisons sociologiques peuvent être invoquées : la population européenne vieillit et la population âgée vote plus à droite. La crise a joué un rôle : elle crée une inquiétude et un réflexe de refuge vers les conservateurs, plutôt que vers des voies nouvelles.

Surtout la gauche n’a pas convaincu face à la droite. Pourquoi ?

 

La crise donne raison à la gauche. Elle a fait apparaître les nécessités de réguler le capitalisme, de relancer l’économie par des capitaux publics, de mettre en place de nouvelles solidarités nationales et internationales envers les plus pauvres, toutes choses défendues et mises en œuvre de longue date par les socio-démocrates.

Mais ces orientations ne sont pas apparues comme l’apanage des socialistes. Les gouvernements conservateurs ont su se montrer pragmatiques en recourant aux recettes de gauche pour réagir face à la crise. La droite s’est montrée opportuniste, enlevant des arguments à la gauche.

 

Surtout la gauche n’a pas construit un projet européen. Elle reste divisée. La social démocratie historique défend au Danemark la flexécurité et en Allemagne « l’Etat social prévoyant ». Le social libéralisme britannique et espagnol renonce par pragmatisme à l’état providence. Le socialisme orthodoxe français, belge ou grec reste sur des solutions traditionnelles. Tous critiquent les institutions européennes.

Le contraste est total avec le succès des écologistes : prise en compte d’une mutation fondamentale de notre environnement pour bâtir un projet cohérent, travail en commun entre européens et dans la durée pour bâtir une proposition, parti européen.

 

La voie de la gauche européenne est tracée :

  • Reconstruire un projet social-démocrate, en restant fidèle à ses valeurs de solidarité, mais en se confrontant aux nouvelles réalités du monde, européennes et sociales en France.
  • Construire ce projet avec les autres européens tant il est vrai que c’est à l’échelle de l’Europe que nous affronterons les crises économiques, démographiques, environnementales, de sécurité et de développement.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Elections européennes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher