Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 18:40

Ecouter la chronique: link

Barack Obama, par sa personnalité et la rupture qu’il incarne après les années Bush, suscite de grands espoirs en Europe. Pourtant il a fait peu de place à l’Europe dans sa campagne électorale. Il n’y a eu aucune référence à l’Europe dans son discours d’investiture du 20 janvier. Son premier voyage en Europe aura lieu le 2 avril pour le sommet économique du G20 à Londres, suivi du sommet de l’OTAN les 3 et 4 avril à Strasbourg et à Kehl.

 

Joe Biden, vice président américain lors de la 45ème conférence sur la sécurité à Munich les 6 et 8 février, et Hillary Clinton en visite à Bruxelles le 5 mars ont amorcé le dialogue. Ils affirment la volonté des Etats-Unis de resserrer les liens avec l’Europe tant sur les plans économique que diplomatique et, je cite Hillary Clinton, qu’ « une Europe forte est un partenaire fort pour les Etats-Unis »

 

Les intentions des Etats-Unis et de l’Union européenne sont convergentes sur la lutte contre le changement climatique.

Elles le sont moins sur la crise économique et financière : les Européens insisteront plus que les Américains, au G20, sur la régulation du système financier. Les Européens refusent la demande des Américains d’augmenter l’ampleur de leurs plans de relance de l’économie.

En matière commerciale des différends subsistent et l’administration Obama est suspectée par les Européens de tentations protectionnistes.

Sur le plan diplomatique, plusieurs dossiers vont prochainement impliquer Européens et Américains :

-        Le conflit israélo-palestinien, sur lequel les Européens ont montré leur impuissance.

-        Les relations avec la Russie, notamment la question du bouclier anti-missile et du partenariat de sécurité.

-        L’Iran

-        L’Afghanistan avec la demande des Etats-Unis d’y renforcer les contingents européens

-        Guantanamo, les Américains demandant aux pays européens d’accueillir d’anciens détenus.

-        L’articulation de l’OTAN et de l’Europe de la défense reste à définir, malgré le retour de la France dans le commandement intégré.

 

La nouvelle doctrine de l’action des Etats-Unis est le « smart power », le pouvoir de l’intelligence. Elle a été exposée par Hillary Clinton devant le Sénat américain. Il s’agit de combiner intelligemment l’ensemble des outils diplomatiques, économiques, militaires, politiques, légaux, culturels. C’est une rupture fondamentale avec l’unilatéralisme belliqueux de George Bush. C’est une conception plus proche de celles des Européens, soucieux de sécurité collective, d’aide humanitaire, de reconstruction post-conflits, d’instauration de l’état de droit, de développement. C’est une chance à saisir pour les Européens.

 

Les Européens avaient commencé à se concerter entre eux lorsqu’ils ont envoyé au candidat Obama en novembre dernier une lettre commune. Ils y faisaient des propositions sur l’Afghanistan, le Proche-Orient, l’Iran, les relations avec Moscou et les réformes des institutions internationales.

Les Européens sont unis sur les questions climatique, monétaires, commerciales. Ils se concertent avant le G20 sur l’économie.

 

Les Etats-Unis continueront, avant tout, à défendre leurs intérêts et à affirmer leur leadership sur le monde occidental. Le succès des Européens dans la construction de nouveaux rapports équilibrés avec les Américains dépendra de leur unité.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Politiques extérieures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher