Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 23:13

Le conflit israélo-palestinien est réapparu dramatiquement d’actualité. La rupture de la trêve par le Hamas, les bombardements et, le 3 janvier, l’offensive terrestre israélienne dans la bande de Gaza, ont provoqué 1300 morts, plus de cinq mille blessés,  cent cinquante mille personnes déplacées et quarante-cinq mille sans abri.

 

L’Union européenne a réagi dès le 30 décembre en convoquant une réunion des ministres des affaires étrangères, puis en envoyant le 4 janvier une mission au Proche Orient composée des ministres des affaires étrangères tchèque, français et suédois, et des représentants de la Commission. Une aide d’urgence de 3 millions d’€ a été débloquée. Une délégation de parlementaires est entrée dans la bande de Gaza à la faveur d’une interruption des bombardements. Les appels au cessez-le-feu, la condamnation des atteintes aux droits de l’Homme et au droit humanitaire par des responsables européens masquent mal un sentiment général d’impuissance à résoudre ce conflit.

 

Quelle est l’implication de l’Union européenne ? Comment cette impuissance s’explique-t-elle ?

 

Les Européens ont pris position successivement dans des déclarations en 1971, 1973, 1977 pour le respect des résolutions de l’ONU notamment la résolution 242 qui demande le retrait d’Israël des territoires occupés. En 1980, la déclaration du Conseil européen de Venise dénonce les colonies de peuplement comme illégales au regard du droit international. En 1991 a lieu la conférence de Madrid associant tous les pays de la région. En 1993 sont signés les accords d’Oslo. En 2002 l’Europe s’associe avec la Russie, les Etats-Unis, l’ONU dans le « Quartet » pour promouvoir l’application d’une « feuille de route » et la création d’un état palestinien.

 

Parallèlement aux efforts diplomatiques l’Union européenne signe des accords dans le cadre de sa politique de voisinage.

·       Avec l’Autorité palestinienne un accord d’association est signé en 1997. L’Europe est, depuis, le principal donateur à la Palestine : 1.68 milliards d’euros entre 1993 et 1997 ; chaque année 500 millions d’euros sont apportés  en aides directes, notamment pour payer les fonctionnaires, aide humanitaire, financement d’infrastructures.

·       Avec Israël un accord d’association est signé en 1995. L’Union européenne est le premier partenaire commercial d’Israël. Tout récemment, le 8 décembre, sous présidence française, le Conseil européen a réaffirmé sa détermination unanime à négocier un rehaussement des relations entre l’Union et Israël, faisant passer ce pays du statut d’associé à celui de partenaire privilégié. Cette décision a été prise contre l’avis du Parlement européen.

 

L’Europe, premier contributeur financier à la recherche de la paix, premier partenaire commercial d’Israël ne parvient pas à peser sur les événements. Elle ne différencie guère sa position de celle des Etats-unis. Israël n’est sensible qu’aux pressions des Etats-unis qui lui sont favorables et qui lui apportent 2 milliards de dollars d’aide annuelle, dont les deux tiers sous forme d’assistance militaire.

 

La situation continue de se dégrader. Israël, en dépit des accords signés à Oslo en 1993, puis à Taba en 2001, et après le lancement du processus d’Annapolis en Novembre 2007, poursuit de façon continue la colonisation de la Cisjordanie. L’isolement et la misère des Palestiniens s’intensifient avec l’occupation des territoires, le morcellement de la Cisjordanie, la construction du mur de protection, le blocus, les intrusions militaires punitives. Le Hamas a pris le pouvoir à Gaza en juillet 2007. Le président de l’Autorité palestinienne est affaibli. Le conflit s’éternise, dressant les opinions publiques arabes contre les pays occidentaux. Les espoirs de coopération autour de la Méditerranée sont compromis.

 

La situation dramatique de ces derniers jours soulève des protestations indignées y compris de la part de responsables européens.

·       Louis Michel, commissaire au développement, dénonce « je dis que la riposte d’Israël viole le droit humanitaire et est inacceptable sur le plan moral ». Il déplore par ailleurs qu’Israël détruise les infrastructures payées par l’Europe.

·       De nombreux parlementaires dénoncent les violations du droit international, l’impuissance de l’Europe et demandent l’abandon du rehaussement des relations avec Israël.

·       Hélène Flautre, présidente de la sous-commission aux Droits de l’Homme du Parlement et qui a conduit la délégation de parlementaires à Gaza, réclame que soient mises en œuvre les clauses sur les droits de l’Homme existant dans les accords d’associations signés entre l’Europe et Israël.

 

Elie Barnavi, historien et ancien diplomate israélien disait : «les Européens ont donné des leçons de morale mais ont tout laissé faire : la colonisation et la violence »

Il faut espérer que ces réactions annoncent un changement de politique de l’Union européenne dans la région. L’arrivée au pouvoir d’Obama pourrait aussi changer la donne.

Ecouter la chronique: link

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Moyen orient
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher