Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 17:47

Le prochain sommet Union européenne – Russie aura lieu le 14 novembre. Son objectif sera de relancer la négociation d’un partenariat Europe-Russie.

La crise géorgienne a provoqué la décision des Européens de suspendre les négociations jusqu’au retrait des forces russes. Les Russes se sont retirés derrière les frontières des provinces séparatistes d’Abkasie et d’Ossétie du Sud, les Européens envoient des observateurs sur place. La Russie a atteint ses objectifs en confirmant son emprise sur les deux provinces et en montrant qu’elle savait utiliser la force pour assurer son influence dans son voisinage.

Mais les intérêts des deux parties commandent de  reprendre les discussions.

Elles portent sur trois points.

·       Questions économiques : la Russie se protège dans de nombreux domaines contre les investissements étrangers, tout en entendant profiter de l’ouverture de l’Europe à ses propres investissements. Les Européens sont très méfiants de l’action de grandes sociétés nationales et de fonds d’investissements russes, qui font des acquisitions sur des critères autant politiques qu’économiques.

·       Questions énergétiques. La Russie fournit 25% du gaz consommé par l’Europe et surtout plus de 80% du gaz en Finlande, Lituanie, Slovaquie, Bulgarie, Grèce. De son côté l’Europe consomme près de 100% des exportations de gaz russe. Les Russes et les Européens soutiennent deux projets concurrents de gazoduc pour acheminer le gaz de la mer Caspienne. La Russie a montré en envahissant la Géorgie qu’elle entend contrôler le transit des hydrocarbures de la mer Caspienne. Pour l’Europe, il faut sécuriser ses approvisionnements énergétiques.

·       Questions politiques : Moscou entend signifier aux occidentaux qu’elle n’acceptera plus sans réaction les interventions occidentales dans son voisinage. Cette politique de zone d’influence se heurte d’une part à l’OTAN, d’autre part aux politiques de voisinage de l’Union européenne.

 

La Russie subit depuis quelques années la politique de l’OTAN et des Américains: adhésions à l’OTAN des  pays européens anciennement soviétiques, adhésions envisagées de la Géorgie et de l’Ukraine. Et surtout installation d’éléments du bouclier anti-missile américain en Pologne et en République tchèque. La Russie ne veut plus subir une progression de l’OTAN et des Etats-Unis vers l’Est, vécue comme une politique d’encerclement.

 

De son côté l’Union Européenne veut intensifier ses relations avec ses voisins dans le but de stabiliser son voisinage par le développement économique et d’y favoriser la démocratisation. C’est la politique de voisinage. L’Union vient par exemple de proposer le 9 septembre à l’Ukraine un accord d’association. Elle envoie des observateurs en Géorgie et promet d’aider à sa reconstruction. La Pologne et la Suède viennent de proposer un « Partenariat oriental » qui s’adresserait aux pays situés entre l’Union européenne et la Russie : Ukraine , Moldavie, Géorgie, Azerbaïdjan, Biélorussie.

Comment organiser une politique de voisinage sans qu’elle ne soit vécue par la Russie comme une concurrence ? Comment éviter que la Russie utilise des politiques de force contre l’Ukraine et la Moldavie après en avoir fait usage en Géorgie ?

Les pays européens doivent accorder leurs points de vue. Jusqu’à présent la Grande-Bretagne, la Suède et les anciens pays de l’Est ont des positions dures vis à vis de la Russie, l’Allemagne, l’Italie et la France étant plus conciliants. La crise géorgienne a montré qu’ils peuvent adopter des positions communes.

 

Surtout, comment l’Europe peut-t-elle éviter d’être entraînée dans des conflits avec la Russie pour des questions de sécurité gérées par l’OTAN ou les Etats-Unis ? L’Union européenne a-t-elle eu son mot à dire sur la mise en place du bouclier antimissile ? Il est temps que l’Europe se réapproprie la question de sa sécurité et adopte des positions communes vis-à-vis de  l’OTAN et des américains.

Pour écouter la chronique: link

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Politiques extérieures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher