Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 17:43

Le traité de Lisbonne a été ratifié à ce jour par 23 pays sur les 27 de l‘Union Européenne. La Pologne, la République Tchèque et la Suède doivent se prononcer. L’Irlande a dit NON.

 

La présidence française tente d’arracher à l’Irlande un nouveau référendum dans l’espoir d’obtenir une entrée en vigueur du traité avant les élections européennes de 2009.

Le gouvernement irlandais reconnaît avoir une part de responsabilité dans le résultat et s’est engagé à présenter des pistes pour une solution au Conseil européen de décembre. Il s’agirait de faire voter à nouveau sur le traité assorti de garanties sur les points qui ont suscité des craintes des électeurs.

 

Pour 70% des électeurs irlandais l’Europe est une bonne chose, et pour 8% d’entre eux, une mauvaise.

Les raisons du NON sont pour 42% des électeurs un manque d’information, pour 46%, un manque de compréhension. Viennent ensuite des craintes sur l’assiette de l’impôt sur les sociétés, les droits des travailleurs, la neutralité nationale et l’avortement.

 

Parmi les concessions qui seraient faites aux Irlandais, l’assurance que la fiscalité reste du domaine de l’unanimité, la confirmation de la neutralité de l’Irlande, que l’UE ne s’occupera pas d’avortement, et surtout, la renonciation à resserrer la commission, chaque état conservant un commissaire. Ce serait un renoncement important et consacrerait l’inefficacité de cette institution pourtant fondamentale. La Commission est en principe un organisme collégial porteur de l’intérêt commun européen. José Manuel Baroso, l’actuel président de la commission, faute de charisme et de volonté en a fait un organisme d’exécution des décisions du Conseil. Renoncer à limiter le nombre de commissaires conduirait à amoindrir encore son rôle.

Quand faire revoter les Irlandais ? Le Parlement européen souhaite que ce soit en mars au plus tard. La plupart des états membres penchent pour la prudence, un deuxième NON signifiant soit le maintien du traité de Nice, soit la mise en place d’une Europe à deux vitesses.

 

D’autre part le Parlement européen enquête sur le financement de la campagne en faveur du NON en Irlande. Une des sources de financement pourrait être le millionnaire irlandais Declan Ganley qui a d’importants contrats militaires avec le pentagone. Des forces conservatrices oeuvrent aux Etats-Unis contre une Europe forte et autonome et cela pourrait se reproduire aux élections européennes.

Decan Ganley a annoncé la création d’un réseau européen de tous les NON. Il s’agit de transformer les élections européennes en un vaste référendum avec pour objectif d’attendre une majorité eurosceptique au Parlement européen.

 
Pour écouter la chronique:  link

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Elections européennes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher