Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 11:04

La présidence française de l’Union européenne a pris fin au 31 décembre. Elle est globalement jugée comme un succès.

 

La France avait annoncé 4 priorités : énergie climat, immigration, politique agricole commune, défense. Ce à quoi s’ajoutait la mise en œuvre du traité de Lisbonne, et l’Union pour la Méditerranée, voulue par Nicolas Sarkozy. Rien ne s’est passé comme prévu.

Le 12 juin les Irlandais ont repoussé par référendum le traité de Lisbonne. Surtout sont intervenues coup sur coup deux crises majeures : le 8 août  les Russe envahissaient la Géorgie. En septembre éclatait la crise financière.

 

Nous avons évoqué ces crises dans des chroniques précédentes. Au-delà des résultats obtenus, ce qui marque la présidence française de l’Union Européenne, c’est le rythme et le style qui ont été imposés par Nicolas Sarkosy.

·       Dans la crise géorgienne, il n’a pas attendu d’être mandaté par les chefs d’Etats pour aller négocier à Moscou et Tbilissi un accord qui, s’il n’a pas réglé les questions de fond a permis d’enrayer les hostilités. Une fois l’accord obtenu, il l’a fait avaliser par les 27. La Commission et Javier Solana, responsable de la politique extérieure commune, ont joué les spectateurs.

·       Dans la crise bancaire et financière, le président de l’Union a convoqué successivement des réunions de chefs d’états européens à 4, à 15, à 27. Avec l’appui inattendu de Gordon Brown, des solutions communes ont été trouvées, permettant la réunion du G 20. La commission est apparue singulièrement passive ainsi que Claude Junker, président de l’Eurogroupe.

 

Nicolas Sarkosy a bousculé l’Europe. Son activisme, son style très personnel, sa tendance à s’attribuer le bénéfice des succès européens lui ont attiré des inimitiés. Particulièrement grave est l’écart qui s’est creusé entre l’Allemagne et la France, traditionnel moteur de la construction européenne. Au-delà des tempéraments opposés de Nicolas Sarkosy et d’Angela Merkel, les deux pays se sont affrontés sur l’Union pour la Méditerranée, la crise bancaire, la politique de relance.

Il est toutefois indéniable que la France a bien préparé sa présidence et a assumé son rôle. Des accords ont été trouvés dans tous les domaines : lancement de l’Union pour la Méditerranée, adoption du bilan de santé de la Politique agriculture commune, progrès dans la défense européenne. Dans certains domaines les contenus sont contestables, mais des accords ont été obtenus : Pacte européen pour l'immigration et l'asile et, au dernier Conseil européen, Paquet énergie climat et traité de Lisbonne.

 

Au total Nicolas Sarkosy a multiplié les initiatives intergouvernementales, réunissant les chefs d’états dans des configurations diverses : réunions bilatérales, G4 (Allemagne, Royaume-Uni,  Italie, France), Pays d’Europe centrale et de l’Est, Eurogroupe, Conseils européens extraordinaires. Le président de la Commission, José-Manuel Barroso a accompagné sans prendre d’initiative majeure. Le Parlement, quant à lui, a été ménagé par Nicolas Sakosy, mais cantonné dans ses attributions institutionnelles. Selon les mots de Daniel Cohn Bendit le président du Conseil  « réduit le Parlement au rôle de viagra pour les gouvernements, ce qui n’est pas son rôle »

Ecouter la chronique: link

Partager cet article

Repost 0
Published by François Vié - dans Institutions européennes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles d'Europe
  • Nouvelles d'Europe
  • : Chroniques d'actualité sur l'Union européenne, à lire et à écouter.
  • Contact

Profil

  • François Vié
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais
Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des
  • Président du Mouvement Européen Pas-de-Calais Le Mouvement Européen Pas-de-Calais est une association indépendante de tout gouvernement, institution communautaire ou parti politique. Il est non partisan. Sa vocation est d’aider les citoyens à prendre conscience de l’Europe et de la communauté de des

Chroniques Nouvelles d'Europe

Les chroniques, hebdomadaires, sont diffusées sur radio Pfm, radio associative arrageoise, 99.9 MHz.    

Elles sont à disposition des radios associatives qui souhaitent les programmer et en font la demande.

Sources: Europe-midi (Mouvement européen France), Euractiv, Agence Europe, Fondation Robert Schman, Oui à l'Europe, Sinople, presse quotidienne et hebdomadaire dont Le monde et Courrier international...


L'auteur de la scutpture "L'Europe" est Bernard Vié link

Rechercher